jeudi 8 octobre 2020

Assemblée Générale 2020

Quoique tardive en raison de la pandémie de "Covid 19", Saint-Avertin-Avenir tient son assemblée générale le vendredi 9 octobre à 20h30  au sous-sol de la salle des fêtes. 

Ainsi, Saint-Avertin Avenir reprend vie...

Etant données les consignes strictes face à ce virus, et le respect des risques barrières, le nombre de participants sera obligatoirement limité. Ainsi, si vous voulez participer, contactez le Président  pour être autorisé.

lundi 16 mars 2020

Au revoir Saint-Avertin

    Depuis 2006 (et même avec des documents de 2004), j'ai été le modérateur de ce blog avec la participation de mes amis de Saint-Avertin Avenir.
    Pour des raisons personnelles, j'ai quitté Saint-Avertin pour Poitiers.
    Pour la Journées Internationales des Droits des Femmes, le 8 mars 2020, j'ai créé
un nouveau blog "Alienor"  où vous pouvez me retrouver chaque jour ou presque! A bientôt!
Amitiés à tous
                            https://alienor-hilaire.blogspot.com
                                                               Alienor


       
                                               Josette François, à Saint-Avertin de 1980 à 2019
                                                ...et désormais à Poitiers

Municipales 2020

                                                      Le Premier tour des Municipales a eu lieu
Voici les résultats:
                          Demain Saint-Avertin:       3467 voix     71,83 % des suffrages
                         Réinventons Saint-Avertin: 1319 voix     28,17% des suffrages

Il n'y aura pas de second tour à Saint-Avertin

dimanche 26 janvier 2020

Les amis de la musique à Saint-Avertin....et à Tours

Les amis de la musique à Saint-Avertin....et à Tours
Il y a d'abord eu les A.M.C (amis de la musique de chambre)
dont le concert inaugural, eut lieu le 20 (et le 23) novembre 1973 avec
au programme l'intégrale de l’œuvre pour piano et violoncelle de Beethoven
avec Nicole Cazalet (piano) et Didier Aubert (violoncelle)
Les AMC ont eu des Présidents successifs :J.M Vaccaro, Michel Bernstein, Gérard Maillat, Jacques Body. La dissolution: date de Novembre 1993
L'ATELIER MUSICAL de TOURAINE proposa alors des concerts-lectures pour la saison 1973-74 et devint une association déclarée le 18/3/76 dont le siège était à Saint-Avertin, puis à Luynes puis à Tours
Plusieurs saisons se succèdent avec 6 « Rencontres Musicales» et 3 «Concerts-Lecture» puis « 6 Concerts-Lectures» sans Rencontres Musicales
Plusieurs Présidents et vice-présidents se succèdent dont: Dominique SAUR,
Didier AUBERT, J.Clément JOLLET, Sylvie de CALAN, J.P.HUBERT...;
Puis l'Atelier Musical de Touraine va intervenir à CANGE sur le modèle des «Dimanches de la Bourdaisière» que Didier Aubert avait organisés dans les années 70-85. Il a proposé à la municipalité de Saint-Avertin des manifestations réunissant peintres, sculpteurs , musiciens, comédiens.
Le programme le plus ancien retrouvé date de 1989. La dénomination
«Week-end des Arts» date de 1999 avec toujours l’AMT pour la musique.
Enfin l'Atelier Musical de Touraine devenu ATMUSICA, a pris une envergure plus large. Les arts du spectacle vivant et surtout la musique contemporaine, sous la direction artistique d'Anne Aubert, conduisent les artistes dans d'autres régions de France et pays européens.

Exemple:


Avec Mathilde Barthelemy (voix), Saori Furukawa (violon), Gilles Deliège (alto),
 Myrtille Hetzel (violoncelle), Renaud Détruit (percussion)

Festival «D’Aujourd’hui à Demain» 17ème Édition, du 7 au 11 juillet 2018 à Cluny

samedi 25 janvier 2020

Compte rendu de la troisième réunion publique de la liste

Compte rendu de la troisième réunion publique de la liste


Suite à un audit demandé par la municipalité actuelle : "Etude des mobilités et analyse du trafic routier dans Saint-Avertin", les élus de l'opposition ("Pour Saint-Avertin" et "Saint-Avertin Avenir") ont organisé la réunion-débat sur le thème "La circulation dans la commune". Elle s’est tenue le 18-01-2020 dans la salle du Miniclub, rue Léo Lagrange. Environ 80 personnes y ont assisté.
Mme Isabelle Faës, tête de liste de rassemblement, a présidé cette réunion. Elle a tout d’abord remercié les participants. Cette nombreuse assistance et les échanges avec les habitants rencontrés pendant ce début de campagne montrent à quel point les problèmes de circulation sont une préoccupation importante des Saint-Avertinois.
Elle a ensuite expliqué que les résultats de l’audit ont été communiqués aux élus mais n’ont pas été communiqués à la population. Le récent tract de Mr Raymond indique que les mesures qui découleront de cet audit seront présentées à la population après les élections.

Isabelle Faës et ses colistiers souhaitent procéder différemment : en écoutant les souhaits des habitants, en discutant les scénarios possibles, et en décidant ensemble les solutions qui conviendront aux citoyens.

Le rapport réalisé résulte d’une compilation de données recueillies auprès de plusieurs organismes (métropole, Google, INSEE…). Il manque beaucoup d’informations :
-Comment ont été réalisés les comptages ?
-Où ont été mis en place les radars ? (45 lieux mais sans plus de précision).
Les données indiquées sont pour certaines très précises, et pour d’autres très vagues. Ainsi Beaugaillard : seule indication, plus de 10000 passages/jours. Le comptage (avec souci d’analyse statistique pertinente) effectué par les colistiers indique entre 13000 et 19000 passages sur cette avenue.

Isabelle Faës donne la parole à Jean-Pierre Massé, Saint-Avertinois ayant exercé la profession de conducteur de travaux secteur Travaux Publics.
Il annonce les 4 étapes de sa présentation :
-1) prendre en compte les résultats -les comptages- de cette étude
-2) présenter les réponses techniques couramment mises en place
-3) dans le cadre d'une démarche participative, prendre en compte le ressenti et les observations des participants à la réunion
-4) à partir de plusieurs scénarios proposés pour la circulation dans le centre ville, mettre en évidence les questionnements et enjeux à prendre en compte.

1- Résultats de l'étude
82000 déplacements par jour dont :
- 44 000 véh en échange entrées / sorties entre Saint-Avertin et l’extérieur soit 75 % du trafic véh
- 14 000 déplacements à pied
- 12 000 passagers dans véhicules (covoiturage)
- 10 000 voyages en transport en commun
- 2 000 déplacements à vélo
-auxquels il faut ajouter 13 000 véh en transit soit 25 % du trafic véh.
L’enjeu de nos propositions de modifications de circulation sera de concilier la diminution du transit tout en sécurisant le trafic dit d’échange dans St-Avertin.
Question d’une personne appartenant à un comité de quartier : Pourquoi la commune n’a pas communiqué le résultat de cette enquête ? Aucun résultat n’a été diffusé aux comités de quartier.
Réponse de Philippe Lebot : pour lui, c’est une raison essentiellement politique, de même que la diffusion des résultats du vote récent du budget n’apparaît pas dans le dernier bulletin municipal.
Concernant l’audit sur la circulation, il n’a pas été demandé de « secret » aux élus à propos de ce dossier.

Suite du rapport :
-Sur les 44 000 déplacements en voiture :
32 000 s’effectuent en véh SANS passagers soit 72%
12 000 s’effectuent en véh AVEC passagers soit 28 % (covoiturage)

-Trafic journalier :
Trafic anormalement élevé (sup à 10 000 véh/jr): Cormery Sud, Beaugaillard, RD 976Trafic élevé (6 à 8 000 véh/jr) : Cicottées, Branchoire, La Sagerie, Général de Gaulle.

-Trafic aux heures de pointe :
(Norme : le trafic aux heures de pointe est normalement supérieur de 10% par rapport au trafic journalier).
De forts ralentissements aux heures de pointe sont notés sur la route qui longe le Cher, route de Loches, avenues du Général de Gaulle et de Beaugaillard.
- Si > 15% : on dit que le trafic est surdimensionné
Ex : rue de l'Ormeau, rue des Plantes
- Si > 20% : on dit que le trafic est fortement surdimensionné
Ex : rues du Petit Bois, du Placier, de Cangé essentiellement le matin, dans le sens Est-Ouest.
- 50% des véh qui circulent dans le Centre bourg aux heures de pointe ne font que passer.
L’enjeu de nos propositions de modifications de circulation sera de concilier la diminution du transit tout en sécurisant le trafic dit d’échange dans St-Avertin.

Remarque d’une dame qui travaille à Trousseau : Beaucoup de personnels de Trousseau montent par la rue de la Sagerie, via l'avenue du Général de Gaulle et rentrent à l’entrée Est de Trousseau avec un badge. Elle propose la solution d'une aide financière municipale pour réduire les frais de péage de l'A 10.
Commentaire dans la salle :
- Cette augmentation de trafic est due aussi aux itinéraires de délestage type Waze.
- Une personne relate 2 accidents rue du Petit Bois. Voitures détruites suite à percussion par des véhicules qui roulaient trop vite.
Pour Isabelle Faës, il est important de prendre en compte ces données : à la fois, la circulation en échange (44 000 véh / jr) et le transit (13 000 véh / jr).
Il faut absolument :
- encourager le covoiturage ( la municipalité pourrait participer à son organisation),
- se focaliser sur les transports en commun dans un avenir proche (bus) et plus lointain (arrivée du Tram à la Papoterie).


2- Réponses techniques possibles
L'objectif principal est de favoriser les déplacements autrement qu'en voiture particulière, en tenant compte des projets d’infrastructures à court et moyen terme (5-10 ans).
Il faut dès maintenant,
- pour les mesures qui seront prises, prévoir le développement du CHU Trousseau et l’arrivée du Tram à la Papoterie.
- créer des parkings relais pour accéder aux transports en commun (bus, tram, covoiturage)
- faciliter l’accès aux stations futures Tram par routes et voies douces.
- travailler avec Fil Bleu au niveau de la métropole pour améliorer la desserte de Saint-Avertin avec des transports en commun plus petits en capacité. Ex : actuellement pas de desserte en bus pour Saint-Pierre-des-Corps. Une ligne « efficace » : ligne 3a qui dessert Trousseau.
Prévoir un minibus circulaire dans Saint-Avertin.
Une habitante a fait remarquer qu’elle voyait des bus vides ou avec peu de passagers.
Pour Isabelle Faës, il faut repenser le système, avec des liaisons plus efficaces et qui correspondent aux besoins des gens ce qui les conduira à changer progressivement leurs habitudes.
Déplacements à vélo : Favoriser la circulation à vélo avec pistes cyclables sécurisées
La discussion se poursuit avec 2 habitants de Saint-Avertin, membres du Collectif Cycliste 37 (CC37), organisme à but non lucratif, apolitique, reconnu d’intérêt publique. Leur objectif est d’aider les communes, la métropole à mettre en place une politique d’envergure en matière de développement des infrastructures cyclables. Ils ont publié une série de mesures ambitieuses pour faire évoluer les pratiques. Les membres appartiennent à "geovelo", un « googlemap vélo »initié et développé à Tours.
Le CC37 réfléchit à la mise en place d’un réseau express vélos sur toute la métropole, une sorte de réseau de "véloroutes". Cinq lignes différentes sont envisagées dont une ligne (n°2) relierait Notre Dame d’Oé au Bois des Hâtes et traverserait Saint-Avertin.
Une piste cyclable entre Larçay et Saint-Avertin est en cours d'aménagement, mais située sur la rive Nord du Cher donc inaccessible à partir de Larçay (sauf à mettre en place une passerelle)...
Déplacements des personnes en situation de handicap
Remarque Gérard Chabert : toutes les idées évoquées doivent prendre en compte les déplacements en fauteuil roulant.
Le second objectif est de sécuriser le trafic dit d’échange ainsi que les déplacements piétons
- mettre en place des limitations de vitesse
- réglementer le stationnement par chicanes, écluses
- définir des rues à sens unique
- définir des « zones dites de rencontre » et zones piétons.

3- Recueil des suggestions de la salle
Question dans le public : il est indiqué dans le récent tract de Mr Raymond que le CC 37 avait contribué à la réfection de la rue des Cicottées.
Réponse d'un des membres CC37 présents  : "un adhérent du CC37 a suggéré au Maire d’aller sur le site du CC37 pour avoir des informations, mais il n’y a eu aucune concertation entre le CC37 et le maire".
Un habitant: Il faudrait aussi penser aux jonctions cyclables entre les écoles.
Réponse : ce sera à prendre en compte dans les plans de circulation proposés.
Question : Quelles perspectives pour les parkings sécurisés dédiés aux vélos?
Réponse : Le bon exemple est celui de la gare de Saint Pierre des Corps.
Il en est prévu un à Saint-Avertin, près de la guinguette.
Rappel : Et les marcheurs ?Il n’y a pas si longtemps il existait à St Av un maillage de passages pour marcheurs qui permettaient d’aller rapidement de quartiers en quartiers. Ne serait-il pas possible de faire revivre de tels passages ?
Question : N’est-il pas possible d’envisager la gratuité de l’autoroute jusqu’à Chambray.
Réponse Isabelle Faës : Cette solution a été envisagée depuis de nombreuses années, mais coûte trop cher. Elle n’abandonne pas cette idée, sous forme d'indemnisation des usagers qui sortiraient de l'A 10 route de Loches.
Commentaires Mr Linassier : il est possible de saisir la CADA (Commission d’Accès aux Documents Administratifs),via les élus municipaux, pour obtenir un document administratif qui n’a pas été diffusé.
Les détails sur le tracé de la ligne 2 du tram sont consultables sur « tramdetours.fr »
La localisation des stations est connue (Netto, Centre Commercial La Plaine, Trousseau).

Isabelle Faes invite chacun-e des participants à inscrire ses attentes et/ou observations sur une feuille distribuée lors de la réunion : première étape de la démarche participative.
4 - L'aménagement du Centre ville
Ensuite, Jean-Pierre Massé présente 3 schémas différents qui pourraient constituer la base de discussion d’un projet ciblé sur le centre de Saint-Avertin incluant la partie basse de la rue de Cormery, la rue de Rochepinard, les parties centrales des rues de Grandmont et de Larçay.
Ces projets ont trois objectifs : sécuriser les voies, inciter à marcher et à se rencontrer, favoriser les commerces.
Pour les 3 propositions, la rue de Rochepinard serait en zone piétonne afin de favoriser l’activité commerciale et obtenir un centre plus vivant. Il existe suffisamment de places de parking autour du centre ville pour y stationner (environ 350 places).
Particularité du Centre ville : le goulet d’étranglement que présente la partie basse de la rue de Cormery.
Cette partie basse de la rue de Cormery pourrait être :
- soit à sens unique montant Nord vers Sud (proposition 1),
- soit à sens unique descendant Sud vers Nord (proposition 2),
- soit en circulation alternée (proposition 3).
Ces propositions ne sont pas exhaustives mais cette réflexion ayant conduit aux 3 scénarios peut être menée pour d’autres quartiers avec les habitants en tenant compte de leurs besoins et des contraintes.
Questions : Comment ces modifications vont-elles impacter la circulation dans les autres quartiers de St-Avertin comme par ex sur l’avenue de Beaugaillard.
Isabelle Faes confirme qu’il faudra absolument en tenir compte, c’est-à-dire passer sans cesse d’une analyse « macro » aux aménagements « micro » et inversement.
Questions : Prendre en compte l’évolution des commerces et de la population, la construction de lotissements à La Houssaye 120 logements, sur 2 niveaux.
Pour l’urbanisation de la Houssaye, Isabelle Faes répond que ce n’est pas le choix de notre liste "Réinventons Saint-Avertin".
Isabelle Faes rappelle les points forts de la réunion pour conclure, remercie chacun et chacune de son attention, de sa contribution à construire un projet de circulation sur Saint-Avertin et promet de donner une suite à ces réflexions.


N. Bruneau S. Papoin J-P Massé

vendredi 17 janvier 2020

"La circulation dans la commune" Samedi 18 janvier 2020 à 14 h 30

Suite à un audit demandé par la municipalité actuelle : "Etude des mobilités et analyse du trafic routier dans Saint-Avertin", les élus de l'opposition ("Pour Saint-Avertin" et "Saint-Avertin Avenir") organisent une réunion débat sur le thème
               "La circulation dans la commune"
 Ils vous y invitent Samedi 18 janvier 2020 à 14 h 30
                     Salle du Miniclub, rue Léo Lagrange, quartier Château Fraisier
                            Ph. Lebot                G. Hoffmann            B. Lize-Brun

A lire :Compte-rendu du conseil municipal du 18 décembre 2019

http://avenirstavertin.canalblog.com/

dimanche 12 janvier 2020

Beau succès pour les Journées de Cangé


...et Dimanche
Samedi:ici, à gauche Moussorgski:
"Tableaux d'une exposition" pour piano seul
Carole Carniel
"Chants et danses de la mort"  mélodies  de
Modeste Moussorgski
Cinq poésies d’Anna Akhmatova (1916)
Sergueï Prokovief
 Mathilde Barthelemy, soprano
Carole Carniel, piano
            
                                                                                        Dimanche:ci-dessus, à droite

   Dutilleux*:"3 Préludes" piano seul
 
   Bela Bartok:"Sonate pour violon seul"

 et Ravel; 'Sonate pour piano et violon"
Antoine Ouvrard, piano et Catherine Jacquet, violon

*Pendant de nombreuses années
 le Concours Dutilleux de composition s'est déroulé à Saint-Pierre des Coprps

dimanche 5 janvier 2020

Journées de Cangé 2020

Journées de Cangé 
11 et 12 janvier

2020

Chai du Château de Cangé, Saint-Avertin
Une exposition et deux concerts:
Vernissage de l’exposition avec les artistes samedi 11 à 11h.
Visite libre samedi :14h-17h, dimanche : 10h-12h et 14h-17h.
Artistes exposants: Elisabeth Bard, peintre
Roselyne Montassier, sculpteur céramiste
Marie Pétry, photographe
Nicolas Trolonge, peintre
 
https://atmusica.fr/journees-de-cange 









concert samedi 11, à 20h 


Russie : Tableaux d’une exposition de Moussorgski.
Ils  seront donnés dans la version originale pour piano seul.

Suivront deux cycles de mélodies mettant à l’honneur la langue et la prosodie russes:
Modeste Moussorgski
Les tableaux d’une exposition (1874) piano, 34’
Modeste Moussorgski
Chants et danses de la mort (1877), cycle de quatre mélodies sur des textes de
 Golenistchev-Koutouzov, 20’
Sergueï Prokovief
Cinq poésies d’Anna Akhmatova (1916) opus 27soprano et piano, 13’

Mathilde Barthelemy, soprano
Carole Carniel, piano
concert dimanche 12, à 17h  
Des grands compositeurs du XXe siècle :
Henri Dutilleux
Trois préludes pour piano seul, 15’:
D’ombre et de silence (1973) –  Sur un même accord (1977) – Le jeu des contraires (1988)
Bela Bartok
Sonate violon seul (1944), 25, Tempo di ciaccona ­— Fuga — Melodia — Presto
Maurice Ravel
Sonate violon et piano (1922-27), 17’, Allegretto — Blues — Perpetuum mobile

Catherine Jacquet, violon
Antoine Ouvrard, piano

https://atmusica.fr/journees-de-cange-

samedi 28 décembre 2019

"Réinventons Saint-Avertin" 2ème réunion publique Compte rendu

Isabelle Faës, tête de liste, se présente aux participants venus nombreux :
Professeure de musique au Lycée Grandmont, Isabelle Faës est également cheffe de chœur à l’université et dans une association.
De son métier de professeure, elle retient que son rôle principal est d’inciter les élèves à s’engager dans un projet collectif et à respecter les engagements pris. Elle s’inspire de cette expérience pour conduire le projet collectif municipal.

Pourquoi le rassemblement des deux listes menées respectivement par Philippe Lebot et Gérard Hoffmann, concurrentes en 2018 ?Isabelle Faës demande à Brigitte Lize-Brun de rappeler les conditions des élections de 2018, élections provoquées par la démission orchestrée de la majorité municipale en place à cette époque avec un objectif carriériste de certains responsables. Les élections qui ont suivi, organisées dans la précipitation, n’ont pas permis suffisamment d’échanges entre les deux listes pour permettre un rassemblement. Depuis, les élus ont travaillé ensemble dans l’opposition municipale et ont constaté une communauté de vue pour la gestion de la commune, en particulier l’éthique citoyenne, sévèrement violée lors de cette démission programmée.

Projet de cette liste de rassemblementIsabelle Faës indique que le projet est en cours d’élaboration au sein de 5 commissions auxquelles chacun peut participer :
1 : Ethique 
2 : Une ville plus verte
3 : Une ville plus solidaire
4 :Une ville plus attractive
5 : Les arts, la culture, le sport
Les problèmes de circulation, préoccupation importante des saint-avertinois, ont déjà été beaucoup discutés et continueront à l’être dans les commissions 2, 3 et 4.

Isabelle Faës insiste sur les aspects éthiques de l'action municipale et sur l’importance des échanges avec les habitants. Tout sera mis en œuvre pour que le comportement des élus soit exemplaire.
  • La commission travaille sur une charte des élus. Isabelle Faës souhaite ne pas pratiquer le cumul des mandats. Ainsi la maire siègera à la Métropole - et devra rendre compte des décisions aux citoyens de la commune – mais ne briguera pas la vice-président de la Métropole. Cette liste de rassemblement n’est pas apolitique puisque son objectif est de « traiter » la vie de la cité. Il s’agit d’une liste de rassemblement citoyen.
    Dans cet ordre d’idée, le port de l’écharpe de maire ne l’intéresse pas comme symbole de pouvoir mais plutôt comme
    symbole d’engagement auprès des gens de la commune.
  • La parole aux habitantsLa commission réfléchit aux différents moyens de donner la parole de manière réelle aux habitants :
    - le site internet de la commune devra être modifié afin d’en faire une véritable plateforme de concertation.
    - les comités de quartier : le tirage au sort sur la liste électorale de certains membres permettra d’impliquer les personnes qui ne prennent jamais la parole. Il faudra renforcer la concertation avec les bénévoles des associations et leurs représentants.
    - des budgets participatifs seront alloués aux comités de quartiers et aux écoles qui en assureront la gestion et le bilan.
    - création d’un conseil citoyen indépendant (CCI) qui pourra intervenir lors des conseils municipaux.
Pour la suite de la réunion, Isabelle Faës donne la parole au public.
Elle encourage les échanges et répond aux questions, la discussion étant également animée par les colistiers : Brigitte Lize-Brun, Gérard Hoffmann, Nicolas Champ, Hicham Khabbich.
Principaux points abordés :

- L’urbanisme : L’urbanisation pavillonnaire occupe une surface importante mais n’a pas été conçue avec l’optique des dessertes par transport en commun. Prévoir des logements sociaux bien intégrés au reste de l’habitat, financièrement plus accessibles et donc plus favorables à l’arrivée de jeunes sur la commune.

  • La circulation :
Le diagnostic de mobilité commandé par la municipalité actuelle indique que la circulation liée à la traversée de St Av est de 15000/jour sur 60000 comptages/jour. Les flux majoritaires concernent les échanges « St Avertin – communes voisines » (dans les 2 sens). La part des saint-avertinois est importante puisqu’on compte 2,3 voitures par logement pour 1,8 hab/logement.
Cela conduit à réfléchir à un nouveau plan de circulation dans la ville, à une meilleure organisation des transports en commun (par exemple la desserte de quartiers par minibus), à la mise en place d’un système de covoiturage éventuellement orchestré par les comités de quartier ou les services municipaux.
Il faut dès maintenant prendre en compte l’implantation de la deuxième ligne de tram et son arrivée à la Papoterie pour la circulation mais également pour l’urbanisme.
Il faut tenir compte du rôle et des projets de la Métropole pour l’organisation de la circulation à St Avertin.


  • La solidarité avec les personnes âgées
Créer un EHPAD public à coût mensuel plus accessible.
Encourager la colocation (soit de même génération, soit intergénérationnelle).
Repenser la création de commerces de proximité.
Plutôt que « voisins vigilants », être attentifs à ses voisins.


  • Saint-Avertin, ville verte
Projet de végétalisation intense des espaces publics et suppression du goudron des parkings et cours d’écoles.
Pour chaque projet de construction et/ou de rénovation, l’appel d’offres devra inclure la dimension environnementale.
Aider financièrement les habitants à l’installation de récupérateur d’eau.
Créer des jardins partagés et des jardins pédagogiques.


  • Saint-Avertin, ville attractive
Avoir une ambition à moyen et à long terme pour St Avertin : par exemple anticiper les conséquences du transfert de l’hôpital d’enfants de Clocheville à Trousseau, installation de « pépinière d'entreprises» lieux de rencontre entre les entreprises et divers autres intervenants de la ville.


Nicole Bruneau Jean-Louis Ployet